Drôle de commentaire

S’occuper du blog réserve quelquefois des surprises étonnantes. Ainsi, imaginez quelle fut ma surprise lorsque je découvris dans ma boite le commentaire suivant proposé pour l’article “Requiem pour un petit terminal” consacré à la fin du Minitel:

 

A propos des difficultés pour faire ses devoirs, chaque élève ne présente pas les mêmes blocages. Selon les « affinités » par matières, certains se sentent ainsi très à l’aise dans les mathématiques et d’autres non. Pour les aider à maîtriser leur bête noire et arriver à bout de leurs exos, les moins performants ont le choix entre différents système d’accompagnement scolaire dont le soutien scolaire en ligne. Corrigés d’exercices, fiches de cours ou résumés
de leçons… les services disponibles embrassent généralement toutes les matières: philosophie, SVT, Anglais etc…A
chacun donc de sélectionner la sienne. Le soutien scolaire en ligne existe de plus pour tous les niveaux, de la primaire jusqu’au lycée. Sur C-y-b-e-r-e-x-o (enlevez les “-” et remplacez ceci par un point) com, les niveaux vont de la 6è en Terminale (1).

 

En fait, cela n’a rien d’un “commentaire”. C’est posté par un robot qui recherche de toute évidence le mot “terminale” parmi d’autres, et qui aura confondu le “terminal” du Minitel avec la classe du même nom, en dépit de l’orthographe. En d’autres termes, c’est un vulgaire spam.

 

Je vous laisse lire la réponse que j’ai renvoyé à la boite en question:

 

Monsieur, madame,

Je dois dire que j’admire votre culot. Essayer de faire passer en douce une publicité pleine de liens vers votre site de “soutien scolaire” payant – par politesse, je ne vous dirai pas comment cela s’appelle dans mon vocabulaire – en le déguisant en “commentaire”, c’était bien tenté. Malheureusement pour vous, je lis attentivement tous les commentaires et je vérifie les liens qu’ils contiennent.

Je ne vais certainement pas vous aider dans votre “bizness”, qui consiste à faire du fric en manipulant l’angoisse et le stress des parents. Ou pire, de permettre à quelques cancres friqués de rendre des devoirs impeccables avec un effort minimum. Je ne sais si votre réclame selon laquelle ce sont des vrais professeurs de l’Education Nationale qui font les devoirs. Mais si c’est le cas, j’ai de la peine pour eux. Il faut être véritablement désespéré pour trahir ainsi le plus beau métier du monde.

Bien entendu, je compte publier votre message ainsi que ma réponse expliquée sur mon blog. Cela vous apprendra, je l’espère, à essayer d’abuser des gens.

Descartes

 

(1) Les mots soulignés étaient des liens qui renvoyaient tous au site référencé à la dernière ligne (ou j’ai ajouté le “enlevez (…) point” pour empêcher les moteurs de recherche de trouver la référence, on va tout de même pas faire de la publicité à ces requins. On remarquera d’ailleurs que parmi toutes les matières citées (“philosophie SVT, Anglais etc…“)la seule qui mérite un lien, c’est la philosophie. Lorsqu’on regarde les tarifs, c’est aussi la philosophie qui arrive en tête: un devoir de philosophie vaut même le double qu’un devoir d’histoire… faut-il y lire quelque chose ?

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Drôle de commentaire

  1. edgar dit :

    le problème c’est que c’est probablement un robot qui aura reçu ton message !

    • Descartes dit :

      Je ne crois pas… s’ils ont mis une adresse de retour, c’est probablement pour que les clients intéressés puissent écrire…

      J’avoue que ce site m’a effrayé. Ainsi, on peut maintenant acheter en ligne une dissertation ou un devoir “fait par un professeur de l’éducation nationale”. Ce qui revient, n’ayons pas peur de le
      dire, à acheter la note: on paye un professeur pour qu’il fasse un devoir que son collègue notera… à ce compte là, autant payer directement le collègue pour avoir la bonne note !

      C’est aussi amusant de regarder les tarifs: le devoir de philo est à 22€ alors que les autres matières sont moitié moins chères…

      En tout cas, cela devrait répondre à ceux qui proposent de remplacer les bons vieux examens anonymes de notre république par du “contrôle continu”.

  2. Guilhem dit :

    Cher Descartes, 

    Il manque la fin de la dernière phrase de votre (1) 😉

  3. Air Climatisé dit :

    Ce billet n’est qu’un hoquet au milieu d’une trajectoire fulgurante. Du moins, je le prends comme tel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *