Alain Bocquet et les secrets du Conseil de l’Union Européenne

Une rumeur circulant sur certains blogs et listes de diffusion de la “gauche de la gauche” attribue à Alain Bocquet la déclaration suivante lors du meeting du 29 mai à Lens (c’est moi qui souligne):

S’abstenir c’est laisser sa voix et les mains libres à la droite et à tous ceux qui ont voté le traité de Lisbonne.Or ce qui se prépare est très grave pour les peuples européens et le peuple français.
On ne nous dit pas tout !
On vous cache, Sarkozy en tête, un document confidentiel du Conseil de 
l’Union Européenne datant du 28 avril 2009 (document 8250/09-ECOFIN257) qui 
intime à la France d’aller plus loin et plus vite dans  “son programme 
national de réformes, de renforcer la concurrence dans les secteurs de 
l’énergie et du fret ferroviaire, ainsi que dans les professions 
réglementées pour moderniser le marché du travail”

Et plus loin:

Il faut réclamer la transparence en exigeant que ce document sorte de la 
confidentialité et qu’un débat télévisé soit organisé en toute urgence

Je n’ai pas les moyens de vérifier si Alain Boquet a effectivement prononcé ces paroles, et il faut toujours être très prudent sur ce genre de questions. S’il l’a fait, c’est très grave. Car le document en question n’a rien de confidentiel, et il n’est en rien “caché”. On peut le retrouver en deux minutes sur le site du Conseil de l’Union Européenne en utilisant le moteur de recherche du site. Vous pouvez le consulter in extenso à l’adresse suivante:

http://register.consilium.europa.eu/pdf/fr/09/st08/st08250.fr09.pdf 

Alors, si Bocquet a vraiment déclaré que “on nous cache, Sarkozy en tête, un document confidentiel”, c’est du grand n’importe quoi. On est vraiment tombé bien bas si le PCF et ses alliés se sentent obligés à avoir recours à ce genre de manipulation populiste.

Une des caractéristiques du gauchisme est précisément une vision paranoïaque du monde, qui doit être alimentée à coups de “complots”. Quiconque lit couramment des sites gauchistes style Bellaciao est habitué à cette vision que Dutronc avait si bien ridiculisée dans une célèbre chanson: “on nous cache tout, on nous dit rien”. Mais on n’avait pas l’habitude de voir le PCF tomber dans les théories du complot. Si le Front de Gauche utilisait sans vergogne ce genre de ficelles, cela augurerait bien mal de son avenir politique.

Descartes

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *